Logo projet Protéger
Logo L'Europe s'engage en Guadeloupe avec le Feder.
MENU

Les expériences Caraïbes

Les chantiers pilotes dans le cadre du projet «PROTÉGER»

Dans le cadre de la phase 2 du projet « PROTEGER », des chantiers pilotes, d’abord de petite taille puis plus ambitieux, sont programmés en partenariat avec la Région Guadeloupe, maître d’ouvrage des travaux dans les cours d’eau de Guadeloupe. Ils permettront de tester en conditions réelles les espèces et techniques choisies et de sensibiliser les professionnels et le grand public aux techniques de protection des berges utilisant des végétaux.

Sur la rivière Lézarde (Petit-Bourg), deux chantiers de petite taille confortements de berges seront effectués.

Sur la commune de Sainte-Rose, la déviation routière à La Boucan nécessite le détournement et la restauration du lit et des berges du ruisseau des Ancenneaux jusqu’à sa confluence avec la Grande Rivière à Goyaves.

Les ouvrages de stabilisation et restauration des berges sera effectué principalement en utilisant des techniques de génie écologique.

Suivez le commencement et l’avancée des travaux des chantiers pilotes dans la rubrique « Nos actualités ».

Le génie végétal dans la Caraïbe

Si les techniques de génie végétal sont bien connues et tilisées en Europe et Amérique du Nord, elles le sont moins dans la Caraïbe, et plus généralement en milieu tropical.

Un programme pour la réduction des risques naturels au Honduras et en Haïti a donné lieu à la réalisation de chantiers de génie végétal sur ces territoires :

Harari, N., Gavilano, A. and Liniger, HP. (2017) where people and their land are safer: A Compendium of Good Practices in Disaster Risk Reduction. Bern and Lucerne, Switzerland: Centre for Development and Environment (CDE), University of Bern, and Swiss NGO Disaster Risk Reduction (DRR) Platform, with Bern Open Publishing

Télécharger l'étude

De petites expérimentations ont par ailleurs été menées dans les îles francophones (Martinique et Guadeloupe), des chantiers de plus grande ampleur conduites en Colombie ou à Porto-Rico, mais ces essais ont globalement été peu documentées.

Dans le cadre du projet « PROTÉGER », une capitalisation des expériences des travaux de génie végétal existant dans les Antilles et en Amérique du Sud sera réalisé. Il permettra de caractériser l’ensemble des techniques existantes en milieu tropical et leur tenue dans le temps en lien avec les caractéristiques du milieu et les contraintes érosives.

facebook-squarelinkedin-squarecrossmenuarrow-up