Logo projet Protéger
Logo L'Europe s'engage en Guadeloupe avec le Feder.
MENU

Description

Arbre (A) atteignant 20 m de haut et 80 (jusqu’à 170) cm de diamètre. Tronc (B) présentant de grosses pattes à dos rond sur les individus de petits diamètres ; sur les individus de gros diamètres, contreforts à dos épais, décurrents jusqu’à 3 m de haut. Écorce (C) jaune, orange ou brun clair ; sublisse ou à écailles (plaques étroites) qui se détachent; sous le liège gratté, vert pomme puis jaune. Rameaux cendrés, finement lenticellés (D), très ramifiés ; branches horizontales, rayonnantes. Feuilles (E,F) simples, distiques, 7-15 × 4-7 cm, elliptiques, crénelées (glandes dans les créneaux) (D). Vieilles feuilles rouge carmin ou orange. Fleurs (G) blanches à verdâtres, en racèmes axillaires atteignant 20 cm de long, très abondantes ; pétales et sépales pubérulents, persistants. Fruits : capsules s’ouvrant par 5-6 valves ; 1 (-2) graine brune, longue de 1,5-2 mm.

Distribution géographique

Espèce présente en Amérique centrale et au nord de l’Amérique du sud (du Mexique à la Colombie, au Vénézuéla, aux Guyanes et jusqu’à la région centrale du Brésil). Présente aussi aux Grandes et Petites Antilles (St Kitts, Antigua, Guadeloupe), Dominique, Martinique. Absente à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin.

Statut uicn

Préoccupation mineure (LC)

Usage

Bois peu durable à l’extérieur. Bois dur, lourd, utilisé en charpenterie et pour la construction de maisons, de meubles et en grosse menuiserie. Fleurs très mellifères.

Ecologie

Habitat : Homalium racemosum est une espèce rivulaire facultatif, assez commune en forêt mésophile et disséminée dans la zone inférieure des forêts denses ; l’espèce est plastique et s’adapte à des terrains aux sols d’origine volcanique et mornes calcaires de la Grande-Terre.

Altitude : 0-600 m. Observée lors de l’étude des ripisylves entre 3-141 m.

Phénologie : La floraison a lieu de février à mars et de juillet à septembre. La fructification a lieu entre juillet et septembre. Le feuillage devient jaune et tombe en saison sèche.

Caractéristiques pour l’utilisation en génie végétal

Conditions
d’utilisation

Exigences de l’espèce : Espèce rivulaire non exclusive, structurante et semi-héliophile de milieu forestier. Pluie journalière décennale associée : 169 mm. Tolérante à la submersion temporaire (amphiphyte et hélophyte). Exigences édaphiques : sols calcaires et volcaniques, drainés. Position sur berge et préférence de pente : Indifférente, néanmoins, préférence pour pente > 30°.

Espèces de génie végétal associées (à adapter suivant l’altitude) :

Hymenaea courbaril, Pterocarpus officinalis, Annona glabra, Chrysophyllum argenteum, Thelypteris reticulata, Selaginella flabellata, Piper spp, Phyllantus mimosoides.

Types de ripisylves : T4 - Rivière ouverte,T5 - Rivière semi-ouverte,T7 - Rivière fermée à pente forte,T9 - Rivière semi-ouverte ou fermée, pente moyenne,T10 - Rivière fermée à pente forte

Physique

Anastomose : Racines : non - Tiges : non

Ancrage du système racinaire : Racine pivotante et contreforts à dos épais jusqu’à 3m haut

Types de rameaux : Rameaux nombreux, non cassants

Capacité de recouvrement : Moyenne en strate arborée

Croissance

Multiplication végétative : Non observée sur le terrain

Capacité de reproduction : Absence de formation de tapis de plantules

Types de rameaux : Rameaux nombreux, non cassants

Capacité de régénération suite à une perturbation (si rabotée, coupée, affouillée) : Fort, présence de rejets et formation en cepée

Gayot et al. (2018). Étude de la typologie des ripisylves de Guadeloupe et proposition d’espèces utilisables en génie végétal sur les berges. Office National des Forêts de Guadeloupe.

 

Relecture : E. Mira, B. Dessanges

facebook-squarelinkedin-squarecrossmenuarrow-uparrow-right