Logo projet Protéger
Logo L'Europe s'engage en Guadeloupe avec le Feder.
MENU

Fin de l'expérimentation "bouturage"

Publié le 07/04/2021
Par Lucie Labbouz
Crédit photo : @Bilobacommunication - Magalie Vanier

La composante scientifique et technique du projet PROTÉGER repose sur la succession de trois expérimentations ex-situ concernant la multiplication végétative, la germination ainsi que le suivi de croissance et des traits fonctionnels de plantules. Ces expérimentations sont menées sur une quarantaine d’espèces indigènes dont les caractéristiques liées à leur multiplication (végétative ou sexuée) sont peu, voire pas connues.

L’expérimentation « phare » du projet concerne le bouturage, car les boutures constituent les éléments de base des ouvrages en génie végétal.

L’objectif principal de cette expérimentation est d’évaluer le potentiel de multiplication végétative des espèces d’arbres, d’arbustes et d’herbacées ciblées selon des modalités expérimentales simples et peu coûteuses, s’approchant des conditions dites « de chantier », donc reproductibles à grande échelle sur les chantiers de génie végétal. Les boutures d’arbre ont été plantées entre les mois d’août et de novembre 2020 dans des "big bags" d’un mètre cube, sous ombrière, avec un arrosage permettant de maintenir constamment un niveau d’humidité adéquat. Le substrat utilisé est un mélange terre / sable s’approchant des sols des rivières. 15 boutures par espèce ont été prélevées et laissées en terre pendant 6 mois pour les arbres. Les boutures d’herbacées ont quant à elles été prélevées en novembre et décembre 2020, et laissées trois mois en terre pour les herbacées et les fougères.

L’excavation des boutures d’arbres et d’arbustes sont actuellement en cours, et des mesures sont ensuite réalisées pour définir les caractéristiques « aériennes » : croissance, nombre de ramifications, etc…, ainsi que les caractéristiques du système racinaire.

facebook-squarelinkedin-squarecrossmenuarrow-up