Logo projet Protéger
Logo L'Europe s'engage en Guadeloupe avec le Feder.
MENU

Une expérimentation de grande ampleur pour le Projet PROTEGER-Phase 2

Publicado el 15/01/2021
Por Lucie Labbouz

Après avoir mené deux expérimentations préliminaires visant à évaluer les aptitudes au bouturage de 38 espèces, une expérimentation sous serre de grande ampleur a vu le jour au sein de l'INRAE au deuxième semestre 2020, afin de définir les espèces indigènes utilisables en génie végétal en Guadeloupe.

Cette expérimentation a pour objectif d’évaluer la capacité de bouturage de 23 espèces ligneuses, semi-ligneuses et herbacées qui se sont enracinées lors des expérimentations préliminaires. Ainsi, près de 400 boutures ont été collectées sur le terrain entre les mois d’août et novembre 2020 ! Les boutures d’espèces ligneuses ont été mises en terre, dans des "bigbags" d’un mètre cube sous ombrière, et seront excavées au bout de 6 mois. Les espèces d’herbacées ont quant à elles, été plantées dans des pots de 25 litres « en plein champ » et seront excavées au bout de 3 mois.

Différentes mesures seront réalisées sur les boutures déterrées (biomasse racinaire, aérienne, type architectural, etc.) afin de permettre de caractériser finement les capacités de multiplication végétative des différentes espèces.

Les résultats de cette expérimentation sont attendus pour le mois de juin 2021 (fin des excavations).

Retrouvez les rapports des expérimentations préliminaires sur le bouturage sur la page ressources et documentation.

Expérimentation "bouturage" sur le site de l'INRAE, décembre 2020
facebook-squarelinkedin-squarecrossmenuarrow-up