Logo projet Protéger
Logo L'Europe s' engage en Guadeloupe avec le Feder.
MENU

Description

Herbe (A, B) aquatique ou semi-aquatique, dressée (0,3-1,50 m de hauteur) à branches étalées et très ramifiées. Souvent avec des racines aérenchymateuses. La tige est creuse, angulée à subailée vers le haut, souvent ligneuse à la base; rougissant avec l’âge. Feuilles (C) de taille variable en fonction de leur position sur l’individu. Leur longueur est comprise entre 1cm (feuilles inférieures) et 9,5cm (feuilles supérieures) . Elles sont simples et alternes, vert foncé à pourpre et portées par un fin pétiole (0 à 25 mm de long). Le limbe est elliptique ou lancéolé (5-15 cm x 1-5 cm) avec la base atténuée et le sommet aigu. Fleurs (D) solitaires, situées à l’aisselle des feuilles, portées par un pédoncule très court. Le calice et la corolle sont disposés au sommet de l’ovaire linéaire, long de 15 à 20 mm. Le calice est formé de 4 sépales triangulaires (2 à 4 mm), étalés et persistant au sommet du fruit. La corolle est formée de 4 pétales obovales (2 mm x 3 mm), étalés, de couleur jaune vif, caduques. Les étamines sont libres et dressées. Fruit (E) une capsule fusiforme élargie vers l’apex (20 à 25 mm longue x 2mm de diamètre), surmontée du calice persistant. Les graines sont glabres et entourées d’une pulpe farineuse (nucelle).

Distribution géographique

Espèce pantropicale. On la trouve à l’ouest Africain, au Sud et Sud-Est Asiatique. Présent également en Amérique centrale et Amérique du Sud d’où elle est supposée indigène. Dans la Caraïbe : Mexique, Cuba, Guadeloupe, Dominique, Sainte Lucie, Saint Vincent et Grenade.

Statut uicn

Préoccupation mineure (LC)

Usage

L. hyssopifolia présente des propriétés anti-diarrhéiques, anti-tumorales et antibactériennes. En certaines régions d’Afrique, Asie et Amérique du Sud l’espèce est considérée comme une «mauvaises herbes», plantes nuisibles des cultures de maïs, de canne à sucre, de sorgho, d’ananas et aux jeunes plantations de cacao au Brésil.

Ecologie

Habitat : Espèce grégaire de milieux anthropisés ouverts, absent en forêt mésophile et hygrophile. Ruderále des zones exondées ou des rives humides, fossés, arrière-mangrove, sentiers ouverts à basse ou moyenne altitude.

Altitude : 0-500 m. Observée lors de l’étude des ripisylves* entre 1-13 m.

Phénologie : Fleur de mai à décembre.

Caractéristiques pour l’utilisation en génie végétal

Conditions
d’utilisation

Exigences de l’espèce : Espèce de pleine lumière (héliophile) de milieu ouvert, anthropisé urbain ou agricole (prairie) à pluie décennale moyenne186 mm, appréciant les sols humides au bord des routes ou des canaux (comportements hélophyte et amphiphyte) . Exigences édaphiques : sols argileux volcaniques et calcaires. Position sur berge et préférence de pente : semble préférer le bas de berge jusqu’à 1 m de hauteur sur des pente faible de <30°.

Espèces de génie végétal associées (à adapter suivant l’altitude) :

Ceiba pentandra, Cordia sulcata, Tabebuia heterophylla, Citharexylum spinosum, Mimosa pigra, Senna alata, Commelina diffusa.

En raison de son caractère envahissant des cultures ailleurs, son utilisation doit être limitée aux zones urbaines, loin de la limite des terrains agricoles.

Types de ripisylves : T2 - Rivière en zone inondable,T3 - Rivière étroite de plaine, à pente nulle

Physique

Anastomose : racines : non observée sur le terrain - Tiges : non

Ancrage du système racinaire : racine pivotante très ramifiée (F)

Types de rameaux : nombreux et souples; dressés, très ramifiés (effet tapis), souvent ligneux à la base

Capacité de recouvrement : fort en strate herbacée

Croissance

Multiplication végétative : non documentée, non observée sur le terrain

Capacité de reproduction : reproduction annuelle par graines et croissance rapide

Types de rameaux : nombreux et souples; dressés, très ramifiés (effet tapis), souvent ligneux à la base

Capacité de régénération suite à une perturbation (si rabotée, coupée, affouillée) : non documentée, non observée sur le terrain

Fuente: Gayot, M., Procopio, L., Conjard S., Boulange E., Bernus J. (2018). Estudio de la tipología de los rizos de Guadalupe y propuesta de especies utilizables en ingeniería vegetal en las riberas; volumen i: informe de estudio. Oficina Nacional de Bosques. Basse-Terre, Guadalupe. 106p.

Relecture : E. Mira, B. Dessanges

facebook-squarelinkedin-squarecrossmenuarrow-uparrow-right